L’écoute.

Comme est vantée actuellement « l’écoute active » ! A se demander ce que peut être une écoute passive…

Ecouter, c’est déjà entendre. C’est-à-dire avoir réussi à sélectionner parmi tous les bruits qui nous entourent quelque chose qui attire notre attention. Un son, une parole dont notre cerveau inconscient nous a dit « voilà une information qui mérite que nous y mobilisions notre conscience ».

Alors le travail d’écoute peut commencer, en cherchant à identifier ce que cette information auditive peut bien avoir de spécial pour mobiliser notre attention, alors que nous ne pouvons traiter qu’un nombre restreint de sujets en même temps.

L’écoute est un effort, alors commençons par nous en accorder le bénéfice !

Écoutons activement ce que nous avons à nous dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *